En poursuivant la navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies (ou traceurs) destinés à mesurer son audience.

Accompagnement du mal être et prévention du suicide

Mis à jour le 15/09/2017

La MSA Ain-Rhône a décidé de mettre en place une cellule d'accompagnement du mal être et de prévention du suicide pour vous aider à gérer votre souffrance, votre stress et ainsi éviter le pire.

Prendre contact avec la cellule :
04 78 92 63 30
contact_mal_etre@ain-rhone.msa.fr
 

La santé économique de l'exploitation est souvent la principale préoccupation des agriculteurs, bien avant leur santé. A la longue, difficultés financières et conditions de travail difficiles peuvent être générateurs de souffrance et de stress, qui, mal gérés, peuvent favoriser la dépression, voire le suicide.

Par ailleurs, des agriculteurs sont en situation de stress intense ou présentent des signes dépressifs sans avoir conscience de la gravité de leur mal-être et donc, sans être suivis par leur médecin traitant. Si des situations d'exploitants sont préoccupantes, celles de leurs conjoints ou de salariés du régime agricole peuvent l'être aussi.

Prévenir le suicide en agriculture

Pour accompagner au mieux ses ressortissants confrontés à des situations de détresse, la MSA Ain-Rhône a mis en place une cellule d'accompagnement du mal être et de prévention du suicide.

Cette cellule, à destination des exploitants, des salariés et de leurs familles, a un double objectif :
- apporter une écoute à des situations de détresse,
- développer un réseau d'aides et d'accompagnement en appui du dispositif.

La cellule est composée d'une psychologue et de professionnels de la MSA (médecin du travail, assistant social et personnel SST).
A chaque signalement, la cellule évalue la situation et, selon les cas, oriente vers un soutien médical et/ou social et/ou psychologique.

Pour obtenir une écoute anonyme et immédiate, vous pouvez contacter le service Agri'écoute. Pour en savoir plus, cliquez sur ce lien.

Détecter les signes d'alerte le plus tôt possible

Du fait de leurs activités, les exploitants agricoles sont en contact avec un grand nombre de professionnels, techniciens ou collègues capables de constater très tôt des éléments, signes d'alerte. Pour faciliter cette phase de détection, la MSA forme son personnel, sensibilise ses élus ainsi que les agents des organismes qui travaillent au contact direct des agriculteurs (chambre d'agriculture, centre de gestion).
Cette information permettra de créer un véritable réseau de proximité capable de détecter le plus tôt possible les signes précurseurs de mal être, voire de crise suicidaire, pour mettre en œuvre immédiatement un accompagnement personnalisé.